Biographie - Patrick Blan - Photographe Auteur

Aller au contenu
Né en 1960 à Bordeaux, c’est à l’âge de 11 ans que je découvre la photographie, et fais mes premières photos avec un instamatic.
Mais c’est à 17 ans que cette pratique devient pour moi une évidence, je décide alors d’intégrer l’école de photographie d’Orthez, où je suis les cours théoriques et pratiques, afin d’obtenir mon CAP, et pouvoir exercer ce métier qui, avant tout est une passion.
Dès lors, j’explore à travers  plusieurs emplois la diversité de cette profession comme la publicité, le reportage, la photographie sociale, la mode, l’industrie, le laboratoire et c’est à l’âge de 22 ans que
j’ouvre mon studio de photographie publicitaire qui se spécialisera au fil du temps dans la photographie culinaire.
Pour autant, je n’ai jamais oublié la raison fondamentale qui m’a poussé vers la photographie : celle de témoigner, de raconter une histoire et documenter ce que je vois. C’est d’aller à la rencontre de l’autre, de soi-même pour tenter de retenir ce qui va disparaître… C’est une façon d’être en équilibre, entre ombres et lumières, sur le fil de la vie.
Ma culture photographique tourne autour de photographes dits « humanistes », tels que Henri Cartier Bresson, Willy Ronis, Robert Doisneau, Sabine Wess, Martine Franck, Raymond Depardon, Elliott Erwitt, Marc Riboud, Jane Evelyn Atwood, Sergio Larrain, Bernard Plossu etc…
Je me nourris d’expositions, forgeant ainsi mon œil et ma pensée photographique, et constitue une importante bibliothèque de plus d’un millier livres sur le travail de photographes connus, moins connus ou émergeants, mais qui tous ont le pouvoir de me transporter dans un monde noir et blanc fait, de poésie, d’humanité, de réalités parfois difficiles ou d’images simplement belles, faisant du bien .
L’écriture photographique : telle est ma voie. Je pose mon regard artistique pour réaliser un travail d’auteur. Que se soit à la manière d’un photographe voyageur, ou en traitant des sujets de fonds, je m’attache toujours à écrire une histoire et à exprimer mes émotions.
C’est pourquoi, contrairement aux travaux de commandes, je travaille en argentique, équipé de Leica M, afin de rester en symbiose avec mon sujet, prenant ainsi le temps de penser, composer et façonner mes images.
J’exécute mes photos uniquement en noir & blanc argentique, de la prise de vue au tirage.
Le noir & blanc accroche les lumières, met les lignes en valeur et donne une distance poétique au mouvement arrêté. Il permet d’aller à l’essentiel tout en donnant une lecture directe et immédiate.
J’ai une attirance pour la culture méditerranéenne, notamment pour l’Espagne et ses traditions, mais également pour Paris, ville inspirante pour les photographes.
Je collabore à de nombreuses revues (le Figaro, Marie Claire, Elle, Maisons du Sud Ouest, Olé  Magazine, Barrera Sol, 6Toros6), et je travaille également pour des agences de publicité, des entreprises et des institutions.
Après avoir participé à de nombreuses expositions (personnelles et collectives), J’ai  publié un certain nombre de livres dont : (Les sorciers du Dimanche, Les toques Blanches du Limousin, La cuisine du Gibier, Journal de Campagne, La cuisine des Chasseurs).
Je concentre l’essentiel de mon travail sur la photo d’auteur et navigue entre travaux de commandes et recherches personnelles,  trouvant ainsi un équilibre dans  la manière de m’exprimer qu’est la photographie.
Je suis membre de la société des auteurs des arts visuels et de l’image fixe (SAIF), ainsi que de l’union des photographes professionnels (UPP), et depuis 2016, le rédacteur en chef de la revue « les cahiers de la photographie », revue de l’UPP.

Patrick Blan
Retourner au contenu